La justification fédérale du péage au pont Champlain est irrecevable!

Le 27 mars 2014, au comité permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités, M. Hoang Mai a souligné avec raison le manque de transparence du fédéral dans le dossier du pont Champlain, en particulier en ce qui a trait à l’imposition injustifiée d’un péage. La réponse irrecevable de M. Lebel a été que le site du pont Champlain est le seul endroit au Canada où le fédéral possède un pont à l’intérieur d’une province et qu’il considère le péage comme un juste retour de l’argent du fédéral investi dans une province.

Un pont fédéral

Y a-t-il un endroit au Canada où le fédéral a une possession qui n’est pas à l’intérieur d’une province ou d’un territoire comme le suggère M. Lebel? Non, le pont Champlain est fédéral parce qu’il est un élément de la voie maritime du Saint-Laurent.

L’ouverture de la voie maritime en 1959 a permis de contourner les rapides de Lachine, dont la présence a marqué le développement historique de la région en faisant converger vers Montréal tous les navires, les trains et les transports routiers. Mais pour ce faire, les ponts entre Montréal et sa rive sud ont dû être modifiés par le fédéral en fonction des besoins de la voie maritime.

Ces modifications font que le pont Champlain est collé sur la rive sud plutôt qu’au centre du fleuve et qu’il trône à 40 m dans les airs dans une plaine. Autrement, si le pont Champlain avait servi uniquement les besoins de la région de Montréal, il serait moins long, moins haut, coûterait au moins deux fois moins cher à construire et son entretien serait plus facile. Sans la voie maritime, les villes de la rive sud disposeraient de plus de terrain pour leur développement et il y aurait certainement autant de voies entre Montréal et sa rive sud qu’il y en a aujourd’hui avec sa rive nord.

Un investissement fédéral

L’ouverture de la voie maritime a déplacé le centre économique canadien vers l’ouest, au détriment de l’activité économique de Montréal, de Québec et des autres ports du Saint-Laurent. En clair, le Québec assume ces pertes économiques au profit de l’essor des Grands Lacs, du Canada central et de plusieurs états américains. Faudrait-il qu’il assume en plus les coûts démesurés du pont de remplacement planifié sans transparence par le fédéral?

Une autre preuve que le pont de remplacement n’est pas un investissement gracieux dans une province a été donnée par le fédéral lui-même le 31 mars 2014, lors de la journée de l’industrie organisée par l’Institut pour le partenariat public-privé (PPP). Dans son allocution aux nombreux proposants potentiels, le fédéral a clairement identifié la Corporation de Gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) comme étant la principale partie prenante (« key stakeholder ») de son projet. Pour le fédéral, les besoins de la CGVMSL sont prioritaires devant ceux qu’il a nommés dans l’ordre : MTQ, AMT, Ville de Montréal, Ville de Brossard, RTL et Hydro-Québec. Et que dire de la considération du fédéral envers les besoins du public qu’il a omis de mentionner? Ainsi, dans son projet de pont de remplacement, les entraves sévères et fréquents au passage de 160 000 véhicules « provinciaux » par jour sont permises, mais celles qui pourraient nuire au passage des bateaux « fédéraux » vers les Grands Lacs sont interdites.

Le désenclavement maritime et commercial des Grands Lacs est la raison qui explique pourquoi le fédéral a assumé les coûts de construction et d’entretien du pont Champlain actuel. Le pont de remplacement du fédéral ne change rien à cette situation, au même titre que le pont de remplacement à Cornwall. Un péage fédéral occulte au profit d’un PPP secret est injustifiable et, aux dires de M. Mai, pourrait être perçu par plusieurs comme du chantage et de l’intimidation.

About these ads

2 réponses à “La justification fédérale du péage au pont Champlain est irrecevable!

  1. René Lemelin

    Je trouve irréaliste les coûts estimés d’un nouveau pont Champlain si je les comparent au coût du pont de Confédération entre N.B et IPE (1 mililiard 300 millions) pour un pont très haut sur 16 kilomètres. Je ne vois pas également pourquoi il faut remplacer le pont au complet alors que toute la partie la plus haute en métal est saine et est même munie d’un pilier complètement rénové. Il serait à mon sens plus indiqué au plan économique de remplacer les parties bases en béton qui sont le vrai problème en construisant parallement au pont actuel les nouvelles bases et voies et en les reliant à la vleille partie saine le moment voulu. De cette façon ce ne serait plus un nouveau pont mais une réparation de l’actuel, ce qui politiquement permettrait au fédéral de revenir sur sa position sans perdre la face, sur la question du péage. Un des problèmes auquels nous sommes confrontés est la position des maires qui préconisaient un péage auparavant, (Montreal et Longueuil en particulier) en pensant que le gateau leur reviendrait.

    • Vous avez bien raison et c’est ce que la solutionchamplain préconisait au début de 2011. Personnellement, à titre d’administrateur de la SPJCC de 1999 à 2007, avant mon départ, c’est la même orientation quej’avais mis de l’avant.
      La question du péage aurait dû faire l’objet de discussions entre les deux miniostres dès l’annonce de Lebel. Pas de péage pas de (nouveau) pont, celà, à mon point de vue, exclu les travaux d’élargissement de la 10, le pont de l’Île des Soeurs en construction et les réparations temporaires énormes, causées par la négligence même du gouvernement Fédéral pendant les premiers 20 ans de son utilisation.

      Merci de confirmer cette position logique, économique et rapide à réaliser. Les responsablerws l’ont ignorée parce que cette alternative ne justifiait le péage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s